E-CONTROL, c'est aussi : ELECTRIQUE | GAZ | PEB | ASCENSEUR
Forgot your your password?

Protégez votre matériel électrique à l’aide d’un onduleur

onduleur

L’onduleur, c’est l’appareil magique 2 en 1 qui protège votre matériel électrique (on l’utilise souvent pour l’équipement informatique, mais pas que !) et vous évite de perdre des données. Quand on sait qu’on peut en trouver d’excellent modèles à moins de 100 €, pourquoi s’en priver ? Découvrons en détails le rôle d’un onduleur et les principaux critères du choix.

Avant tout, il est essentiel que votre installation électrique soit conforme.

A quoi sert un onduleur ?

Les onduleurs conçus pour le grand public sont en quelque sorte des multiprises parafoudre dans lesquelles on a ajouté une batterie afin d’assurer un peu d’autonomie aux appareils électriques qui sont branchés dessus.

Ce dispositif fait donc à la fois office de parasurtenseur, capable de protéger des risques de surtensions qui peuvent se produire sur le réseau à tout moment (et pas seulement en temps d’orage, comme on le croit généralement), et de générateur de secours, capable de maintenir votre PC allumé en cas de coupure de courant, qu’elle soit de longue durée ou qu’elle ne dure que quelques secondes. De quoi vous éviter de planter et potentiellement perdre des données précieuses si vous étiez en train d’écrire un courrier électronique, de faire vos comptes ou de retoucher une photo.

La batterie des onduleurs n’a pas une très grande capacité et n’a pas pour vocation de vous offrir des heures de fonctionnement sans alimentation secteur à la manière d’un ordinateur portable. Cependant, vous aurez généralement droit à quelques dizaines de minutes (le temps exact dépend de l’onduleur et de la puissance que réclament votre PC et ses périphériques). C’est tout de même amplement suffisant pour vous donner le temps nécessaire pour enregistrer vos documents et éteindre Windows proprement. D’ailleurs, si la coupure intervient quand vous n’êtes pas devant l’écran, la plupart des onduleurs sont aujourd’hui relié au PC via un câble USB et, au moyen d’un logiciel fourni par le constructeur, votre PC peut s’éteindre de lui-même si le niveau de la batterie devient critique.

Pour les pro-sécurité, l’onduleur est aussi un bon complément à une box domotique pour maintenir une alarme et des fonctions d’alertes en cas d’intrusion, si un individu mal intentionné coupe lui-même l’électricité. N’hésitez pas à protéger tout et n’importe quoi avec un onduleur, sauf les appareils dont la consommation est excessive comme les gros électroménagers (cuisson, aspirateur…) ; vous pouvez sans crainte y brancher votre TV et pourquoi pas même une lampe qui, en cas de coupure, tiendra allumée très longtemps pourvu qu’elle soit bien équipée d’une ampoule à LED peu consommatrice d’énergie.

Comment bien choisir son onduleur ?

Le marché des onduleurs est détenu par quelques marques seulement. Pour le grand public, on trouve principalement des produits fabriqués par APC et Eaton. L’ancien MGE, un autre grand nom du secteur, a été absorbé par Eaton il y a quelques années.

Au moment d’acheter un onduleur, le premier critère à prendre en compte est sa puissance. Faites bien attention aux fiches techniques, la valeur principale s’exprime en VA (volt-ampère), c’est-à-dire la puissance apparente. Voilà qui vous fait une belle jambe, car la puissance réelle qu’il peut délivrer est nettement moindre. Cherchez donc celle affichée en W (watts) pour vos calculs. Par exemple, un onduleur de 550 VA fourni généralement entre 300 et 350 W. C’est une valeur adaptée à la majorité des PC, mais c’est un peu juste pour une machine puissante équipée d’une grosse carte graphique, cas dans lequel vous viserez au moins un onduleur de 700 VA. Si vous avez plusieurs écrans à alimenter sur batterie, ou que vous souhaitez même pouvoir imprimer un document en cas de coupure, il est souhaitable d’aller encore plus loin, un onduleur de 1000 à 1500 VA étant idéal.

On précise que l’onduleur ne consomme presque pas de courant. A moins d’opter pour un onduleur de type « on-line », ils sont hors de prix et réservés aux serveurs professionnels, le courant ne passe pas dans la batterie (sauf en cas de coupure) et il est directement délivré à vos appareils, il ne faut qu’un tout petit peu d’énergie pour la maintenir pleine. Les onduleurs « in-line » et « off-line », qui représentent le gros des ventes, sont un tout petit peu moins réactifs que les « on-line », c’est-à-dire qu’il leur faut 4 à 6 ms pour basculer sur batterie en cas de coupure, mais c’est si rapide qu’un PC n’a même pas le temps de planter.

Ensuite, intéressez-vous au nombre et au type de prises électriques qu’on trouve sur l’onduleur. S’il existe encore de nombreux modèles équipés de prises de type « informatique » (C13), on trouve de plus en plus souvent avec des prises standard, c’est-à-dire les mêmes qu’on trouve au mur et sur lesquels on peut brancher n’importe quel appareil. Attention : les prises des onduleurs ne sont, en général, pas toutes protégées par la batterie en cas de coupure, faites attention où vous branchez votre PC. On trouve aussi sur les onduleurs des prises au format RJ-11 qui sont là pour filtrer les surtensions qui pourraient arriver par le réseau téléphonique. N’hésitez pas à consulter le site spécialisé Storm Adventure pour en apprendre davantage sur les onduleurs et découvrir les meilleurs modèles du moment.

Bon à savoir : la batterie des onduleurs est remplaçable. Et ça tombe bien, car leur durée de vie n’est pas éternelle. Si votre onduleur ne tient plus la charge, ce qui intervient généralement entre 3 et 5 ans, vous n’aurez qu’à ouvrir un capot et remplacer la batterie pour quelques dizaines d’euros plutôt que tout changer.

Fondateur d'un réseau de franchise immobilière actif dans le courtage, la gestion de patrimoine et le syndic; souhaitant trouver les meilleures solution pour mes clients, j'ai créé la plateforme e-control en 2010 avec un partenaire et ami d'enfance. A ce jour j'ai transmis le groupe immobilier à un de mes collaborateurs et me concentre sur E-control.